Stepart se met à l'heure 90'S. Quand l'art s'habille de Stepart !

Interviews confession d'un homme spirituel, trés trés personnelle et detaillée. 

BLADE.

32 ans, technicien de livraison express pour Taco Bell.

Capture d’écran 2016-07-30 à 18      b02997723377ad656bd9e371f2874e07

Blade n'a jamais eu 20 ans. Je veux dire vraiment 20 ans. 20 ans pour de bon. Ce jour là, comme tous les jours de son anniversaire, Blade n'etait pas là. Je suppose qu'il etait absent, ailleurs. En tous cas, il n'en garde aucun souvenir.

- Je n'aime pas mes anniversaires, je m'arrange je ne sais comment pour les oubliers chaque années. Notez bien que ceux sont mes anniversaires que j'oublie, pas ceux des autres. Meme si je n'aime guere ces festivités familliales rituelles de plus en plus Americaines avec leurs cortèges un peu niaisieux d'obligations souriantes autour des gateaux, des gadjets, des cadeaux, des cartes illustrées et du telephone pour ceux qui ont trouvés le moyen de se défiler. 

Ok Blade.

- Je ne m'appelle pas Blade de toute façon. Mon veritable prenom c'est Ernest. Mais je n'aime guére ce dernier partonyme, c'etait le prenom de feu mon pére, décédé à cause d'une banane. J'ai alors choisi "Blade" en hommage à ma maman Paulette. Moi qui cherchais a reduire ma memoire, vous me faites prononcer de fortes paroles pour une foule de rang d'oignons qui attends son inevitable pot de fin d'interview. 

D'accord, dois-je vous appeller Ernest ou preferez vous Blade ?

- Blade, je vous l'ai dit, c'est un hommage. Ma maman etait sportive.

Ha ? Elle faisait du roller ? 

- Bai non. 

A vrai dire, ce que n'aime pas Blade de facon générale, ce sont les rejouissances programmées les fétes votives, les messes de souvenirs, les jours feriés, les matins de rentrées et meme les soirs de sorties. 

- Sous cette ecorce que l'on pourrait qualifier de rude, j'ai pourtant un coeur comme tout le monde, ou presque. Vous savez, il m'est arrivé d'avoir l'impression d'avoir accumulé assez de force, d'énergie, de sagesse, de passion, de folie aussi pour prendre la vie a plein bras. Avec Taco Bell je parviendrais a faire plus ou moins ce que je voudrais de mon existance. Dailleur en 2005 tu auras 30 ans, j'aurai certainement encore eu 20 ans cette année là, et en 2025 quand tu auras 50 ans j'aurai.... Oui bon, faut pas réver quand meme et puis, comme je l'ai dit, je n'ai aucun probléme avec les anniversaires des autres. 

 

Merci Blade Hernest.

C'était l'interview du jour en tee-shirt pelicanard de chez Stepart.

Capture d’écran 2016-07-30 à 18

Capture d’écran 2016-07-30 à 17

Capture d’écran 2016-07-30 à 17